À l’occasion d’une rencontre avec les acteurs de la filière de la forêt bois le 8 octobre, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a annoncé la mise en place d’un « plan de soutien exceptionnel, doté de 16 millions d’euros afin d’aider à l’exploitation et à la commercialisation des bois scolytés, puis à la reconstitution des peuplements touchés après exploitation ».

Les scolytes, insectes xylophages, se développent particulièrement dans le Grand Est et en Bourgogne-Franche-Comté, tuant un grand nombre d’épicéas déjà fragilisés par la sécheresse. Le réchauffement climatique leur est favorable.

« Compte tenu de la progression des attaques des scolytes, la mise en œuvre de ces mesures fera l’objet d’un point d’étape au début du printemps 2020 », précise un communiqué en date du même jour.

H. Parisot