La société BASF indique dans un communiqué qu'elle retire ses demandes d'annulation des arrêtés ministériels français de 2005 qui suspendaient son traitement de semences à base de fipronil, le Régent TS.

En effet, la Commission européenne a inscrit le 16 août 2007 cette matière active sur la liste positive (annexe 1 de la directive 91/414) des substances actives autorisées à entrer dans la composition des produits phytosanitaires commercialisés dans l'Union européenne.

Pour la société, «c'est un nouveau processus qui s'enclenche» qui permet un dépôt de dossier d'homologation intégrant les dernières études scientifiques qui ont ont apporté des réponses rassurantes sur les questions de santé humaine.

Quant aux expertises de l'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) et de l'AESA (Autorité européenne de sécurité des aliments) concernant l'impact possible sur les abeilles butineuses, BASF signale qu'elles n'ont pas montré de lien avec le fipronil.

La firme ajoute que la reconnaissance de la non-responsabilité du fipronil devrait permettre d'orienter la recherche scientifique vers les véritables causes de mortalités des abeilles.

C.F.