« Des informations erronées circulent sur la qualité et l’authenticité du miel jetant ainsi le discrédit sur l’ensemble de la filière. […] Le Syndicat français des miels (SFM) souhaite rétablir les faits en toute transparence et se mobilise contre ces pratiques qui impactent et ternissent l’image du miel », déclare l’organisation, dans un communiqué publié le 28 avril 2021.

« 100 % des miels commercialisés par les entreprises du SFM sont analysés par des laboratoires compétents et ce quelle que soit leur provenance », affirme le syndicat. Et de souligner qu’« il n’y a pas d’ajouts de sucre » dans les miels vendus par ses treize adhérents (1).

> À lire aussi : La présence des ruches sur la ferme change l’approche du système (29/04/2021)

« La qualité ne se résume pas à l’étiquetage »

S’agissant des assemblages de miel, le SFM explique que « certains conditionneurs peuvent sélectionner et assembler des miels de qualité pour obtenir de meilleurs résultats en termes de goût et de texture. Ces miels d’assemblage ne sont pas du faux miel. »

L’organisation estime également que « le débat sur la qualité des miels ne doit pas se résumer à l’étiquetage. […] La qualité du miel n’est pas directement liée à son origine géographique mais à l’environnement des abeilles. Le SFM appelle par ailleurs à un renforcement de la réglementation, et demande que « tous les miels vendus soient analysés par un laboratoire qualifié ».

Vincent Guyot

(1) Abeilles Santé, Apidis SA, Établissements Chailan Miels, La Compagnie Apicole/Cagec, Culture Miel, Famille Mary, La Maison du Miel, Laboratoires Melvita, Les Ruchers du Gué, Miel et Une Tentations, Naturalim France Miel, Pollenergie, La Ruche Roannaise-Besacier