La Fédération nationale des communes forestières se félicite, dans un communiqué du 17 janvier 2014, de la teneur du projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt (LAAF). 

Elle salue tout particulièrement la reconnaissance de l'importance des politiques forestières territoriales, avec la déclinaison en région du programme national du bois et de la forêt. De même, la création du fonds stratégique de la forêt et du bois constitue une avancée pour le renouvellement de la forêt et l'adaptation au changement climatique.

La fédération approuve par ailleurs la fixation d'une quantité minimale de bois dans la construction et l'attribution des biens sans maître au profit des communes ainsi que leur possibilité de préempter lors de la mise en vente de propriétés inférieures à 4 hectares.

La fédération indique « restée mobilisée en concertation avec tous les partenaires de la filière de la forêt et du bois, pour faire aboutir ces propositions définitives pour l'avenir ».

P.B.