Le dispositif d'aide à l'amélioration de la qualité sanitaire des céréales a été reconduit en 2013, a annoncé, mercredi, FranceAgriMer.

Ce dispositif comprendra, en 2013, trois programmes :

- Une aide à l'acquisition de matériels de nettoyage des grains qui, cette année, est étendue à tous les utilisateurs de la filière céréalière (amidonniers, meuniers, fabricants d'aliments pour animaux...) et n'est donc plus réservée aux seuls organismes stockeurs. La Coordination rurale a vivement regretté, mercredi dans un communiqué, que les exploitants agricoles ne soient pas éligibles à ce programme alors que, selon elle, son financement provient de la TFA (taxe fiscale affectée) « payée par les producteurs de grains » ;

- Une aide à l'acquisition de matériels de ventilation des silos ;

- Un appui financier à la surveillance de la qualité sanitaire des aliments pour animaux (conception et pilotage du programme collectif Oqualim (1), réalisation d'autocontrôles chez les fabricants d'aliments).

Un quatrième programme, visant à réduire les taux d'impuretés dans les grains, pourrait être mis en place dans le courant de l'année, une fois connus les résultats d'études techniques en cours, a encore indiqué Claire Lelièvre, déléguée pour la filière céréalière de FranceAgriMer, mercredi devant la presse.

____ 

(1) www.oqualim.org

B.Co.