Le Modef appelle les paysans à participer « aux vraies manifestations du 1er mai organisée par les syndicats de salariés ».

« Dans cette période de crise grave où les travailleurs de la terre que nous sommes subissent de plein fouet une politique autoritaire d'austérité avec toutes ses conséquences sur nos revenus, nos budgets familiaux, en un mot notre vie, il est important que nous descendions dans la rue le 1er mai », fait valoir le Modef (Confédération syndicale agricole des exploitants familiaux) dans un communiqué du 27 avril.

« Ensemble avec les salarié(e)s, les exclu(e)s, les précaires, les retraités, soyons sur le front des luttes pour faire reculer cette politique libérale qui, tel un rouleau compresseur, nous écrase au quotidien et nous prépare des lendemains pires encore qu'aujourd'hui. »

« Nos services publics, nos services de santé, notre protection sociale, notre retraite, notre pouvoir d'achat sont mis à mal pour assurer des profits toujours plus importants aux grands détenteurs de capitaux où seul l'argent travaille ! »

« Soyons solidaires pour dire stop et adresser un message fort au futur président de la République et aux futurs parlementaires. »

« Nous ne paierons pas à la place de ceux qui ont joué notre travail sur le tapis vert du monopoly mondial. »

« Nous exigeons un vrai revenu, un vrai pouvoir d'achat, une vraie protection sociale, une vraie solidarité, un vrai respect, une vraie dignité, un vrai bonheur pour tous. »

« Alors, soyons tous ensemble aux vraies manifestations du 1er mai organisées par les syndicats de salariés », conclut le communiqué.