La Confédération paysanne appelle à un rassemblement, le 23 juin 2012 à Amiens, en signe de protestation contre le projet de « ferme des 1.000 vaches ».

« Dans la Somme, en Picardie, un projet hors norme est en train de se mettre en place : un entrepreneur de BTP du Nord envisage d'implanter un élevage de 1.000 vaches laitières et de 750 animaux », dénonce la Confédération paysanne dans un communiqué diffusé jeudi.

« Ce type d'implantation, forte en symbolique, signe la fin du monde paysan : avec ce modèle, combien d'élevages laitiers seront encore nécessaires en France en 2020 ? Le calcul est simple : 2.500 à la place de 70.000 ! Et quelles conséquences pour la répartition territoriale ? Une seule ferme pour trois communes laitières... »

La Confédération paysanne « ne peut accepter l'implantation d'une telle exploitation, encore moins sa généralisation. L'entreprise souhaiterait à terme créer une trentaine de projets similaires. La libéralisation des quotas laitiers n'est pas anodine dans l'avènement de ces nouveaux projets. »

« Ce n'est pas ce mode de production que nous défendons pour l'agriculture, ni le projet de société que nous souhaitons voir émerger. Nous voulons voir des fermes nombreuses, présentes sur tous les territoires, qui assurent un revenu décent aux paysans et fournissent des produits de qualité aux consommateurs. »

« Des conséquences dramatiques découleront de telles structures pour l'occupation des terres, les emplois, les sols, pour l'eau, pour la mixité des activités et pour la cohésion rurale. »

« Nous demandons l'abandon immédiat de tous ces projets mirifiques qui n'apportent que discorde locale et déstructuration des valeurs qui font la fierté de notre métier. C'est pourquoi nous appelons à une mobilisation ce samedi 23 juin à 15 heures à Amiens, avec tous les riverains et associations opposés fermement à la mise en place de cette exploitation. »

Le syndicat indique que « plus de 20.000 citoyens ont signifié leur opposition à ce projet » en signant la pétition mise en ligne.