« Un cas de FCO de sérotype 4 a été détecté et confirmé le 6 novembre 2017 chez un veau provenant d’un élevage de la Haute-Savoie, et se trouvant dans un atelier d’engraissement de l’Allier, affirme la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale (ESA). L’animal a été dépisté avant un mouvement à destination de l’Espagne. »

Vaccination d’urgence

« La vaccination contre le sérotype 4 est obligatoire dans les départements de la France continentale situés en zone de protection, pour toutes les espèces domestiques sensibles », indique l’arrêté ministériel, daté du 7 novembre 2017. Les cinq départements concernés sont la Haute-Savoie, l’Ain, le Doubs, la Savoie et le Jura.

Par ailleurs, une zone de surveillance est également établie, incluant les départements des Hautes-Alpes, de la Côte-d’Or, de l’Isère, du Rhône, de la Haute-Saône, de la Saône-et-Loire et du Territoire de Belfort.

« Des prélèvements vont être réalisés dans les zones de protection et de surveillance, pour la recherche de présence de la maladie, avec tirage au sort d’élevages de bovins dans chaque département, à raison de 25 élevages par département », précise la Plateforme ESA.

« Premier cas de sérotype 4 en France continentale »

« C’est le premier cas de sérotype 4 détecté en France continentale, contrairement à la Corse où l’on compte actuellement 193 foyers de sérotype 4, relève le ministère de l’Agriculture. Le sérotype 8 est en revanche largement présent en France continentale depuis 2015. »

Selon le ministère, « le sérotype 4 sévit actuellement avec une acuité particulière en Corse et en Sardaigne, et est également présent en Italie du Nord ».

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Moins de besoins dans les grandes surfaces

L’activité commerciale est plus calme dans le secteur de l’aval. Sur cette seconde moitié de juin, les ventes affichent un repli en grandes et moyennes surfaces. Un report se renforce sur la restauration hors foyer et vient compenser le recul de commandes à destination des magasins. Du côté des marchés, le commerce reste marqué par une offre modeste, même si les orages de ce week-end ont stoppé le ramassage de l’herbe dans de nombreuses régions.