Le ministère de l'Agriculture a publié, jeudi au bulletin officiel, une instruction technique du 22 octobre 2015 de la Direction générale de l'alimentation (DGAL) précisant les règles de circulation des ruminants dans l'Hexagone et à l'exportation, à la suite de la réapparition du sérotype 8 de la fièvre catarrhale ovine (FCO). Ce document intègre la mise en place d'une seule zone réglementée en France, et le protocole bilatéral signé avec l'Italie à la fin de la semaine dernière.

Sur le territoire national, les animaux peuvent circuler librement au sein de la zone réglementée (ZR). Pour aller de la ZR à la zone indemne (ZI), ceux destinés à l'engraissement ou l'élevage doivent respecter l'une des quatre conditions suivantes :

- être « valablement vaccinés ». Pour les bovins, le délai de sortie après la seconde injection du vaccin est de 10 jours. Pour les ovins, « il convient de se référer strictement aux préconisations du fabricant ».

- OU, 14 jours au moins après le début de la période saisonnièrement indemne de vecteurs de leur zone de provenance, ces animaux sont soumis avant leur expédition à un dépistage PCR dont le résultat est négatif.

- OU, 28 jours au moins après le début de la période saisonnièrement indemne de vecteurs de leur zone de provenance, ces animaux sont soumis avant leur expédition à un test sérologique contre tous les sérotypes de la FCO dont le résultat est négatif.

- OU, préalablement à leur départ de la ZR, les animaux sont soumis à 14 jours de protection contre les vecteurs (désinsectisation) et un dépistage PCR avec résultat négatif, à la charge du détenteur. A leur arrivée en ZI, ces ruminants sont désinsectisés immédiatement, confinés pendant 14 jours et à nouveau soumis à un test PCR dont le résultat doit être résultat négatif, toujours à la charge du détenteur.

Dans tous les cas, les moyens de transport doivent être désinsectisés avant la sortie de ZR.

Retour de transhumance en ZI pour les petits ruminants

Les mouvements de ZR vers ZI sont également possibles sous respect des conditions dérogatoires, notamment pour les petits ruminants à leur retour de transhumance vers leurs exploitations d'origine. Ces mouvements sont autorisés :

- en l'absence de signes clinique sur le troupeau,

- à condition de désinsectiser les moyens de transport avant le chargement,

- à condition de protéger ces animaux (désinsectisation) pendant 14 jours avant leur départ de la ZR et de procéder à un dépistage PCR par sondage avec résultats négatifs à la charge du détenteur, permettant la détection de la maladie avec une prévalence de 5 % (soit 57 animaux dans les troupeaux de 1.000 animaux). ET, à leur arrivée en ZI, de les désinsectiser immédiatement, et de recommencer au bout de 14 jours, le dépistage PCR par sondage selon les mêmes modalités. Le sondage est réalisé de façon aléatoire ; les animaux dépistés à l'arrivée peuvent être différents de ceux dépistés au départ.

En cas de résultat positif obtenu dans le cadre de cette dérogation, les animaux n'étant pas confinés à l'arrivée, la zone de 150 km autour du foyer passera en zone réglementée.

E.R.