La note de service de la DGAL (Direction générale de l’alimentation) publiée au Bulletin officiel du ministère de l’Agriculture précise que, « après analyse de risque, le délai avant départ après vaccination avec le vaccin CZV a été réduit à 10 jours après la deuxième injection (sans attendre l’installation de l’immunité préconisée par le fabricant au bout de 31 jours en bovins et 20 jours en ovins), ceci pour sortir de ZR (zone réglementée) vers ZI (zone indemne), pour partir aux échanges vers l’Espagne, l’Italie et le Luxembourg ».

La note ajoute que « pour toutes les autres destinations, la notion de “valablement vacciné” s’entend comme 60 jours après la deuxième injection (ou délai d’installation de l’immunité selon les préconisations du fabricant + 14 jours et PCR–). »

Modalités inchangées

Les modalités de vaccination restent inchangées, à savoir : pour sortir de ZR (vers la ZI française, aux échanges européens ou à l’exportation vers les pays tiers), la vaccination doit être réalisée par le vétérinaire sanitaire, avec mention sur le passeport des bovins après la deuxième injection. Dans les autres cas, la vaccination du cheptel peut être faite par l’éleveur après commande auprès de son vétérinaire.

Pour l’envoi vers l’Espagne de veaux ou agneaux de cheptels laitiers, selon les modalités du protocole bilatéral, la vaccination doit être faite par le vétérinaire sanitaire, qui délivrera une attestation de vaccination à transmettre à la DDPP.

« Cette Instruction ouvre également la possibilité de vacciner volontairement contre les sérotypes 1 et 4 : la commande devra être faite à la DDPP avec le modèle fourni en annexe de l’instruction ; le vaccin est à la charge du demandeur », précise la note.