La cour d'appel d'Orléans a condamné mardi trois « faucheurs volontaires » à trois mois de prison avec sursis et à 7.000 € de dommages et intérêts. En première instance, seuls deux des faucheurs avaient été condamnés à trois mois de prison avec sursis et à 5.000 € de dommages et intérêts.

Ceux-ci avaient détruit deux parcelles de tournesol expérimental en juillet 2010. Les variétés de tournesol, résistante à un herbicide développé par Pioneer et Caussade, avait été obtenues par mutagénèse et non par transgénèse, ce qui ne faisait pas d'elles des OGM.

Malgré tout, les faucheurs jugent ces variétés aussi problématiques que les OGM.

Ronan Moinet