Dans un communiqué datant du 21 juin 2019, BASF condamne le saccage de tournesol sur une plate-forme d’essais de Terres Inovia à Saint-Exupéry (Rhône). Les Faucheurs volontaires expliquent pour leur part y avoir arraché « des plants d’une variété-pesticide sous brevet Clearfield. » Ils précisent qu’une deuxième zone implantée avec des variétés non identifiées a aussi fait l’objet d’un arrachage symbolique dans chaque microparcelle.

« La destruction de la plate-forme d’essais de tournesol du CREAS, Centre régional d’expérimentation agricole satolas, de Saint-Exupéry la nuit dernière est incompréhensible et montre à nouveau l’obscurantisme des militants environnementalistes radicaux qui ont opéré, considère la firme phytosanitaire. Ce type d’essais entre en effet dans le cadre du développement de l’agroécologie souhaitée par le gouvernement. Il permet aux agriculteurs de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires tout en luttant contre l’ambroisie. » BASF rappelle que cette plante invasive et allergène, fortement présente dans le Rhône, impacte la santé des concitoyens.

Les Faucheurs à l’encontre de la Cour de justice

« Les variétés de semences utilisées pour cet essai sont classiques, ajoute BASF. Elles ont été obtenues par une technique de sélection et de production utilisée en agriculture bio comme en agriculture conventionnelle : la mutagenèse, mise au point par la recherche publique française il y a plus de 50 ans. »

La firme rappelle que les Faucheurs volontaires vont à l’encontre de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a été très claire dans son avis rendu le 25 juillet 2018. La directive 2001/18 sur les OGM « ne s’applique pas aux organismes obtenus au moyen de certaines techniques de mutagenèse, à savoir celles qui ont été traditionnellement utilisées pour diverses applications et dont la sécurité est avérée depuis longtemps. Les techniques de mutagenèse développées en bio ou en conventionnel, comme cette solution de lutte contre l’ambroisie, et développées avant 2001, sont donc exemptées de l’application de la directive 2001/18. »

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza toujours dans le vert avant un rapport américain

Les prix du colza poursuivaient mercredi 12 mai 2021 après-midi leur progression, dans un contexte toujours tendu pour cette culture en France et pour les huiles en général, à quelques heures de la publication d’un rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture.