Selon un sondage réalisé par BVA pour le CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement) et publié dans La Croix, 41% des Français pensent que «le développement des biocarburants est une mauvaise chose car les cultures destinées aux biocarburants ne seront pas destinées à l'alimentation». Au contraire, seulement 49% des Français estiment que c'est une bonne chose, «car les biocarburants constituent une énergie renouvelable».

L'enquête portait sur l'enjeu de la faim dans le monde de manière globale. «En pleine crise économique et financière, les Français sont particulièrement inquiets, résume le rapport. Cette inquiétude se traduit ici par une forte montée de leur pessimisme à l'égard de la situation de la faim dans le monde, pessimisme certainement déjà amorcé il y a quelques mois, lors des premières émeutes de la faim». L'enquête révèle également une perte de confiance dans les différentes institutions pour lutter contre la pauvreté.

Pour réduire la faim dans le monde, le sondage rapporte que les Français préconisent «une agriculture paysanne» et une meilleure répartition de la production agricole mondiale.

Ils sont en effet une grande majorité (83%, soit quatre points de plus que l'année dernière) à défendre l'idée d'une «agriculture paysanne qui permet de produire en conservant la biodiversité et les emplois locaux», à l'opposé du modèle industriel, qui ne remporte que 9% des suffrages.

En outre, 68% des Français estiment que «la production mondiale est suffisante mais mal répartie». 27% pensent plutôt que la production mondiale est insuffisante pour lutter contre la faim dans le monde.

Consultez notre dossier :

La planète fce au choc alimentaire

A.Ca.