Les entrepreneurs de travaux agricoles (ETA) ont enfin des raisons de se réjouir. La difficulté de recruter du personnel est une préoccupation croissante de ces entreprises mais à la pénurie de main-d’œuvre s’ajoute l’absence de salariés suffisamment qualifiés pour maîtriser les nouvelles technologies. C’est pour répondre à cette double problématique que la FNEDT (Fédération nationale des entrepreneurs des territoires) a créé la formation post-bac de conducteurs de travaux en ETA.

Déjà plus de 200 diplômés

Depuis la mise en place de cette formation post-bac en 2012, déjà plus de 200 jeunes ont été diplômés. Cette année, une soixantaine de jeunes bacheliers suit cette formation proposée par cinq établissements. Comme ce cursus s’effectue en alternance, certains sont encore à la recherche d’une entreprise pour leur apprentissage. Gérard Napias, président de la FNEDT, lance donc un appel à ses confrères entrepreneurs afin de « ne pas décevoir ces jeunes qui cherchent encore une ETA d’accueil ». Cette formation reflète le vrai besoin des entrepreneurs sur le terrain, c’est-à-dire des salariés qualifiés capables de réaliser la conduite technique des travaux, la maintenance des matériels, la commercialisation des prestations et qui maîtrisent le pilotage d’engins de plus en plus sophistiqués.

Corinne Le Gall