Une nouvelle étape dans le rachat d'Entremont Alliance par Sodiaal a été franchie. L'Autorité de la concurrence a donné son feu vert à cette opération, dans un avis rendu le 2 septembre 2010. Elle considère en effet que « la puissance de marché de la nouvelle entité restera limitée sur le marché de la collecte du lait », puisque ses fournisseurs sont en même temps ses adhérents, ce qui « assure un équilibre des relations entre vendeurs et acheteurs ».

Par ailleurs, « l'opération n'affectera pas la concurrence sur les marchés de la vente de fromages » car les chevauchements d'activité entre Sodiaal et Entremont sont limités. L'autorité remarque que le seul segment sur lequel la nouvelle entité détiendra des parts de marché significatives est celui du fromage à raclette vendu sous marque de distributeur ». Or « du fait de la puissance d'achat de la grande distribution face aux fabricants de MDD*, cette position n'est pas susceptible d'affecter la concurrence ».

Sodiaal doit encore franchir d'autres étapes avant de boucler définitivement le rachat. La coopérative doit notamment obtenir l'approbation des autorités de la concurrence italienne et belge, en raison de sa présence sur ces marchés. Puis le projet sera ensuite présenté aux représentants du personnel.

Outre ces étapes, se pose toujours le délicat dossier du remboursement de la dette d'Entremont (350 millions d'euros à à la fin de 2009). Chez Entremont, on indique que la question n'est pas encore réglée. Selon un protocole d'accord signé au début de juin entre les deux groupes, Sodiaal devrait verser 25 millions d'euros à Unifem (actionnaire principal du fromager, détenu par le holding d'Albert Frère). Les deux entreprises espéraient finaliser l'opération d'ici à la fin de septembre.

____

* MDD : marque de distributeur.

E.C.