La classe de 1ère bac pro CGEA du lycée agricole de Bréhoulou à Fouesnant, dans le Finistère, a reçu le premier prix du concours des notaires ruraux de l’Inere (Institut notarial de l’espace rural et de l’environnement), lors d’une cérémonie qui s’est tenue ce 26 février 2020 au Salon international de l’agriculture. Une récompense pour leur travail sur « l’agriculteur acteur de la commercialisation de ses productions », thème choisi cette année pour ce concours lancé pour la première fois il y a 20 ans.

« Vous avez voulu imaginer votre avenir »

Philippe Vinçon, directeur général de l’enseignement et de la recherche (DGER), et Jean-Christophe Hoche, président de l’Inere, ont salué un dossier à la présentation soignée et prospectif. « Vous avez voulu imaginer votre avenir, vous allez pouvoir être acteur de votre commercialisation », a lancé le notaire aux jeunes Finistériens, ravis de ces honneurs.

Pour la réalisation de leur dossier, les élèves avaient mené une enquête auprès de différents exploitants agricoles présents autour de leur établissement. Ses résultats ont montré que les premières motivations qui poussaient un exploitant à vendre en circuit court étaient la reconnaissance du travail réalisé, le lien créé avec le consommateur et la maîtrise du prix de vente.

La prochaine édition du concours des notaires s’intitulera « Comment concilier demain productions agricoles et protection de la biodiversité ». Rendez-vous est donné aux lycées agricoles pour 2021.

Alexis Marcotte