Les producteurs de nitrate d'ammonium européen, regroupés au sein de Fertlizers Europe, ont vu leur demande d'enquête, sur la potentialité d'un dumping récurrent sur les importations d'ammonitrate russe, acceptée par la Commission européenne le 12 juillet 2013.

L'enquête devra aussi déterminer le préjudice subi par les producteurs européens d'ammonitrate face à ce dumping supposé.

Les mesures antidumping en cours sont prolongées le temps de l'enquête, qui peut prendre jusqu'à quinze mois.

Ces mesures consistent principalement en la mise en place de droits de douane spécifique à l'importation d'ammonitrate en provenance de la Russie.

A la base de cette plainte, les prix du gaz pratiqués en Russie pour les producteurs d'ammonitrate, qui est fixé par l'Etat, via la compagnie Gazprom, à 3,6 $ par MMBTU (équivalent à 28,3 mètres cubes de gaz naturel), lorsque la même entreprise vend le MMBTU à 12 $ en Europe.