Selon Patrick Aps, directeur général de Natup, la journée de lundi 16 mars 2020 a vu la conjonction de deux phénomènes : le retour du beau temps et la progression du coronavirus. Cela a entraîné un vent de panique chez les agriculteurs qui se sont rués vers leurs fournisseurs pour sécuriser leur approvisionnement en intrants.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !