L'Agence européenne de l'environnement (EEA) a publié mardi un rapport détaillant le contenu prévisionnel des plans d'action nationaux pour les énergies renouvelables (NREAPs) à l'horizon de 2020 de dix-neuf des Etats membres de l'UE, dont la France.

Si l'Europe a prévu de passer à 20 % la part des énergies renouvelables dans sa consommation énergétique globale avant 2020, chaque Etat membre se distingue par une stratégie énergétique propre dans sa finalité.

Les vingt-sept Etats membres ont l'obligation de soumettre à la Commission européenne leur plan d'action, décrivant comment ils projettent d'atteindre l'objectif de 20 % d'énergies renouvelables dans leur bilan de consommation énergétique d'ici à 2020.

Jusqu'ici avec la France, dix-huit autres pays ont soumis ces informations à l'agence : l'Autriche, la Bulgarie, Chypre, le Danemark, l'Allemagne, la Grèce, la Finlande, l'Irlande, l'Italie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie, l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

La banque de données de l'EEA va donc évoluer dans les prochaines semaines, mais d'ores et déjà il ressort que l'électricité assurerait 45 % de la production d'énergies renouvelables totale de l'UE en 2020. L'énergie éolienne fournirait 41 % de cette électricité renouvelable.

Selon la première analyse de l'agence européenne, 43 % de l'énergie renouvelable produite serait utilisée pour « se chauffer et se rafraîchir ». La biomasse compterait pour 80 % dans la production de l'énergie renouvelable affectée à cet usage.

Le transport serait le poste qui mobiliserait la plus petite part des énergies renouvelables produites en 2020 (12 %). Mais cette utilisation est celle qui connaîitrait la croissance la plus rapide entre 2005 et 2020, prévient l'agence européenne.

Téléchargez le document

En France, selon les données de l'EEA, la part des énergies renouvelables dans sa consommation énergétique totale serait de 23 %, au niveau de l'objectif national fixé. La biomasse utilisée pour la production de chaleur devrait occuper la première place des sources énergétiques renouvelables (près de 50 % de ces sources) devant l'énergie hydraulique (17 % des sources) et l'énergie éolienne (14 %).

B.V.