Le prix du gaz va augmenter de 4,4 % au 1er janvier 2012, a annoncé mardi le ministre de l'Energie, Eric Besson, dans un communiqué, mettant fin au suspense qui durait depuis l'invalidation, par le Conseil d'Etat, du gel des tarifs de GDF Suez décidé en octobre.

Par ailleurs, le tarif social du gaz, une mesure dont bénéficient environ 300.000 foyers à bas revenus, va être revalorisé de 10 %, a annoncé le ministre. Ce dispositif instauré en 2008 permet une réduction forfaitaire des factures de gaz, sous conditions de ressources. Cette revalorisation signifie que « la réduction moyenne pour un foyer de quatre personnes chauffé au gaz et éligible à la CMU complémentaire passera de 142 euros à 156 euros par an », précise le communiqué.

Le Conseil d'Etat, saisi en référé par de petits concurrents de GDF Suez, avait invalidé à la fin de novembre le gel des tarifs du fournisseur historique de gaz imposé par le gouvernement au 1er octobre, et la plus haute juridiction administrative du pays avait donné un mois au gouvernement pour revoir sa copie.