À la suite de la protestation des maires face à la fermeture de bureaux de poste et la réduction, du jour au lendemain, d’un grand nombre de tournées, la situation pourrait rapidement s’améliorer. La Poste s’est en effet engagée, le jeudi 2 avril 2020, auprès de l’Association des maires de France (AMF), à améliorer le service postal « sur tout le territoire ».

Amélioration la semaine prochaine

Elle prévoit ainsi de « densifier sa présence en zone rurale, avec pour objectif que, dans tous les départements, plus de 60 % des habitants soient à moins de 5 km ou moins de 20 minutes en trajet automobile d’un point de présence postale », rapporte l’AMF dans un communiqué. Elle annonce ainsi rouvrir, dès la semaine prochaine, 400 bureaux habituellement tenus par un « facteur-guichetier » (un postier qui tient le bureau en complément de sa tournée) et, dès la deuxième semaine d’avril, 600 supplémentaires.

Ses équipes devraient par ailleurs être « très prochainement » renforcées afin d’augmenter « progressivement le nombre de jours de distribution de la presse quotidienne, des colis et des courriers ».

L’AMF invite les maires des communes et intercommunalités dotées d’agences postales communales ou intercommunales, à faciliter leur accès. « Cet effort est particulièrement attendu à compter du 4 avril 2020, au moment du versement des prestations sociales ».

Matignon annonce une distribution cinq jours par semaine

De son côté, près des deux tiers des bureaux de poste rouvriront avant la fin d’avril, a annoncé Matignon, tandis que la distribution de journaux par la Poste va progressivement repasser à cinq jours par semaine.

La Poste assure, depuis le 30 mars 2020, la livraison du courrier trois jours par semaine au lieu des six habituels. Et 1 600 bureaux sur ses 7 700 sont restés ouverts, ainsi que 850 agences postales communales sur plus de 6 000. Soit une réorganisation minimale face aux nombreux postiers ayant fait valoir leur droit de retrait.

Rosanne Aries