À la fin de janvier 2020, Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, et l’Insee (Institut national de la statistique et de l’étude économique) ont publié les prix à la production de l’ensemble des produits agricoles pour décembre 2019. Agreste indique que ces prix baissent légèrement sur un an (–0,4 % en données brutes) tout en se maintenant au niveau du mois précédent, en données corrigées des variations saisonnières (+0,2 %).

Sur l’ensemble de l’année 2019, les cours sont en progression (+1,8 % en moyenne sur un an). L’Insee précise qu’en décembre 2019, les prix des céréales augmentent (+1,5 % sur un mois après +1,2 % en novembre) dans le sillage des prix du blé tendre (+2,0 % sur un mois après +2,1 % en novembre), hausse due à des inquiétudes sur les prochaines récoltes en Ukraine, en Russie et en Australie, ainsi qu’au retour des taxes argentines à l’exportation.

> À lire aussi : Intrants, les prix ont reculé sur un an (14/01/20)

Des prix à la consommation en augmentation

« Les prix des oléagineux sont, quant à eux, supérieurs à ceux de 2018 et aux cours moyens, soutenus par des récoltes de colza en diminution en France et dans l’Union européenne ainsi que par la bonne tenue des prix du soja », indique Agreste.

De leurs côtés, les cours des animaux de boucherie sont tirés à la hausse par la poursuite de l’envolée des cours des porcins. Ces derniers sont supérieurs de près de 40 % aux cours moyens de 2014-2018 et à ceux de décembre 2018.

En décembre 2019, les prix à la consommation des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées augmentent sur un an (+2,1 %). Ils sont tirés par les produits d’origine animale, en particulier la viande.

> À lire aussi : En novembre 2019, la collecte de lait de vache continue d’augmenter (21/01/2020)

M.-A. B.