Dans un communiqué de presse, LDC (marques Le Gaulois, Marie, poulets de Loué) souligne que « l’objectif annuel de 200 millions d’euros de résultat opérationnel courant reste ambitieux et dépendrait de la performance réalisée sur le dernier trimestre de l’exercice intégrant toutes les activités festives ».

L’international en hausse

De septembre à novembre 2019, le chiffre d’affaires du pôle international augmente de 41,2 %, à 120,7 millions d’euros. « Cette progression importante des ventes s’explique par la contribution des sociétés Tranzit (un mois seulement au troisième trimestre de 2018-2019) et Kiplama, et en Pologne par un développement des ventes de poulets et de produits élaborés », indique LDC.

Les ventes du pôle volaillier sont, quant à elles, en hausse de 3,2 %, malgré un repli des activités en GMS, grande et moyenne distribution, notamment grâce à la croissance sur les réseaux de la restauration hors domicile (RHD). L’activité du pôle traiteur a elle connu une hausse de 4,7 %, détaille encore le groupe.

AFP