Dans ce contexte, huit questions consacrées à la « gestion sanitaire » sont remplacées par huit nouvelles questions ciblées sur la biosécurité. Elles reprennent certaines obligations et points de vigilance prioritaires de la grille utilisée pour les inspections officielles conduites par les DDCSPP (1). Celles-ci s’appuient sur l’arrêté du 8 février 2016 relatif aux « mesures de biosécurité applicables dans les exploitations de volailles et d’autres oiseaux captifs dans le cadre de la prévention contre l’influenza aviaire ».

L’objectif est de « permettre à l’éleveur d’identifier d’éventuelles améliorations à apporter dans ce domaine, et donc au besoin de faciliter les mises en conformité grâce aux conseils pédagogiques ou recommandation du vétérinaire sanitaire », explique la note.

Les élevages visités en 2018 seront en priorité ceux non visités en 2016 et 2017.

Pour aider les éleveurs, l’Itavi a mis en place un outil de formation à distance sur la biosécurité, consultable sur son site.

E.C.

(1) direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.