« Duc est prêt à changer de main, il pourrait passer sous pavillon hollandais. La société Plukon négocie en effet une prise de contrôle de la société bourguignonne », écrit le quotidien du soir. Contacté par l’AFP, le volailler français n’a pas souhaité commenter cette information.

Le groupe Duc avait annoncé mardi avoir demandé la suspension de son titre en Bourse jusqu’à nouvel avis, étant entré en phase finale de négociation avec un acteur industriel pour une opération lui permettant « d’assurer sa pérennité financière ».

Duc, qui emploie 910 salariés, a annoncé en août une baisse de 7,2 % de son chiffre d’affaires au premier semestre, à 85 millions d’euros, et a indiqué s’attendre à des ventes « étales sur les deux derniers trimestres ».

AFP