Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Des abattages stables en France

Volailles
 - Des abattages stables en France
© C. Faimali/GFA © C. Faimali/GFA

Selon le ministère de l’Agriculture, la production française de volailles, toutes espèces confondues, recule légèrement au premier semestre par rapport à 2016.

En août, les abattages de volailles toutes espèces confondues sont stables en têtes et quasi stables en tonnes-équivalent carcasse (tec) en glissement annuel, selon la dernière note d’Infos rapide du ministère de l’Agriculture. Par espèce, les évolutions divergent. Ainsi, les tonnages de poulets s’accroissent de 3,7 %. À l’inverse, ceux de dindes et de canards chutent de 8 % et 11 %.

Les mises en places se redressent

Concernant les mises en place en revanche, l’évolution est positive pour les trois espèces. En juillet, les mises en place de poussins sont en hausse de 2,5 % en poulet de chair, de 1,9 % pour les dindonneaux et de près de 5 % pour les canetons.

Production en hausse pour les œufs de consommation

La production d’œufs de consommation est en hausse de près de 5 % au premier semestre de 2017 par rapport à la même période de 2016. Cette orientation devrait se maintenir, puisqu’Agreste anticipe une augmentation de 1,2 % sur novembre en glissement annuel et de 5 % en cumul sur les onze premiers mois de l’année.

En août, le prix à la production progresse de 33 % par rapport à 2016, et de 12 % par rapport à la moyenne quinquennale 2012-2016, faisant suite à une baisse de l’offre européenne et à une hausse de la demande pour les œufs français, conséquence de la crise du fipronil.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !