Sur un stand où n’apparaissait pas le nom du distributeur, mais seulement des panneaux proclamant « filière responsable, engagée pour vous », Olivier Pageau, directeur des achats artisans Auchan, s’est félicité des 37 filières « Auchan responsable » que compte désormais le groupe, le 28 février 2017. L’une des plus anciennes est le partenariat noué avec les Fermiers du Val de Loire, qui a donné naissance à la filière volaille Label rouge commercialisée exclusivement par Auchan sous la marque « Lyré fermier ».

Une « coconstruction »

Une histoire d’hommes « visionnaires » qui ont « travaillé sur la répartition de la valeur ajoutée », et de la « coconstruction » pour satisfaire les consommateurs, ont vanté Olivier Pageau et Hubert Garaud, président de Terrena et impliqué depuis le début dans ce partenariat. « Aujourd’hui, le label Lyré fermier enregistre une progression de 1,3 % (soit 1 800 tonnes) dans un marché en retrait. La mise en avant d’une gamme de découpe a contribué à cette hausse.

Ce qui a permis la construction de 20 nouveaux bâtiments en 2016, et la transmission de 23 autres.

« Il faut construire un modèle économique viable, ajusté mensuellement afin d’avoir une rémunération juste et équilibrée, a ajouté Arnaud Caudrelier, acheteur volailles chez Auchan. L’axe est d’assurer une volumétrie dans un marché chahuté, ajuster l’offre à la demande avec les découpes, le drive… »

Plus de 300 éleveurs sont engagés dans la filière, répondant à un cahier des charges contraignant (blé originaire du grand Ouest, maïs 100 % français, graines de colza et tournesol garanties sans OGM, parcours extérieur obligatoire, perchoirs, limitation drastique des traitements médicamenteux…) En parallèle, Auchan et les Fermiers du Val de Loire ont mené un programme d’implantation de 200 km de haies bocagères.

E.C.