Alors que l’Hexagone comptait 197 foyers du virus H5N8 de la grippe aviaire le 12 janvier, le ministère de l’Agriculture en dénombre 273 ce jeudi 14 janvier 2021, dont « 252 foyers en élevage dans le Sud-Ouest ». Douze foyers en élevage ont été recensés en dehors de cette zone, et neuf concernent la faune sauvage.

Le département des Landes continue de payer un lourd tribut, avec 224 foyers en élevage, contre 14 dans le Gers, 12 dans les Pyrénées-Atlantiques et 2 dans les Hautes-Pyrénées. « La situation semble stabilisée dans les autres départements touchés par le virus depuis son introduction en France à la mi-novembre, puisqu’aucun nouveau cas, ni domestique ni sauvage, n’a été enregistré depuis 15 jours », indique le ministère.

700 000 volailles abattues

Pour tenter d’endiguer la propagation du virus, les capacités d’abattage ont été « significativement augmentées » par la réquisition de cinq abattoirs situés sur les communes de Gibret (Landes), Montaut (Landes), Came (Pyrénées-Atlantiques), Maubourguet (Hautes-Pyrénées) et Castelnau-d’Auzan (Gers).

« À ce jour, près de 700 000 volailles (essentiellement des canards) ont été abattues sur ordre de l’Administration à la suite de la détection de foyers ou de manière préventive », précise le ministère. S’agissant de la compensation de la valeur des animaux abattus, un dispositif d’acompte est « d’ores et déjà en place » et les premiers versements seront réalisés « dans les prochains jours ».

Vincent Guyot