« Des prospectus de promotions dégradantes et irrespectueuses [vis-à-vis] du revenu des éleveurs » dans une nouvelle grande surface d’Aurillac ont fait bondir la section bovine de la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du département, qui s’inquiètent du prix payé aux éleveurs.

« On n’a pas été très bien reçus »

Une dizaine d’entre eux s’est réunie au magasin mercredi 28 juillet 2021, accompagnée par le président de la FNB (Fédération nationale bovine), Bruno Dufayet et Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA et élu à la FDSEA Cantal.

Ces derniers ont rencontré le directeur des achats du magasin. Objectif de l’échange : mettre fin à la promotion sur de la viande Aubrac, et annuler la promotion à venir sur de la Salers, explique Roxane Gratay, animatrice JA interrogée par la France Agricole.

Le directeur des achats s’est montré peu réceptif. « On n’a pas été très bien reçus », commente Yann Lescure, responsable viande des JA du Cantal. « On lui a demandé pas mal d’informations, et il a été incapable de nous dire à quel prix il rémunérait le producteur », poursuit-il.

La DGCCRF interpellée

Doutant de la légalité de cette promotion, un courrier a été envoyé à la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) afin de vérifier les seuils de revente à perte, a indiqué Roxane Gratay.

Raphaëlle Borget