Le loup a été aperçu par une personne effectuant des travaux dans un camping. « Le comportement agressif de l’animal l’a amenée à prendre la fuite, à se réfugier dans son véhicule et à contacter la gendarmerie », explique-t-elle.

« La patrouille dépêchée sur place et partie à la recherche de l’animal a également constaté son comportement agressif. Les deux premiers tirs alors réalisés n’ont pas permis de toucher l’animal », précise la préfecture. Celui-ci s’est alors dirigé vers le centre-ville et à proximité d’un lotissement où il a été abattu vers 10 heures par deux nouveaux tirs.

« L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a été immédiatement informé », ajoute la même source.

Selon l’ONCFS, il est probable que l’effectif à la sortie de l’hiver 2018-2019 dépasse les 500 loups, contre environ 430 à la fin de l’hiver précédent.

Avec l’AFP