La Commission européenne a convenu avec Hong Kong de mesures simplifiant les exigences de cette région administrative de la Chine concernant ses importations de viande bovine en provenance de l’UE (Union européenne). Bruxelles l’a annoncé dans un communiqué de presse le 4 novembre 2016.

Simplification

Jusqu’alors, Hong Kong exigeait que la viande provienne de bovins nés, élevés et abattus dans un seul et même État membre. Notre client asiatique est aujourd’hui disposé à ouvrir ses frontières aux morceaux issus de n’importe quel pays européen autorisé à y exporter, même si le produit est passé dans plusieurs d’entre eux.

« Avec des volumes annuels d’exportation d’environ 4 milliards d’euros, Hong Kong est un marché particulièrement important pour le commerce agroalimentaire de l’UE, rappelle la Commission européenne. C’est la septième destination d’exportation en 2015, représentant 3,5 % de toutes les exportations agroalimentaires de l’UE dans le monde. »