Alors, comment la Fefac, la Fédération européenne des fabricants d’aliments composés, imagine-t-elle 2020 ? Globalement, elle table « sur une production d’aliments composés stable en 2020, avec une marge d’incertitude de plus ou moins 2 % en raison des nombreux paramètres imprévisibles en jeu », prévient-elle dans les prévisions qu’elle a publiées le 5 décembre...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

La canicule perturbe les mouvements d’animaux

Canicule oblige, le transport d’animaux vivants dans l’Hexagone est interdit entre 13 h et 18 h. L’interprofession du bétail et des viandes préconise « l’adaptation des horaires de tous les opérateurs de la filière ainsi que ceux des transporteurs, afin de gérer au mieux cette période entre les différents maillons. » Les difficultés en cette période estivale s’accumulent, alors que la chaleur plombe déjà la consommation de viande.