La paie du lait moyen dans l’Union européenne (UE à 27) s’érode de 3,50 €/t en juin 2020, par rapport à mai 2020, d’après les données de la Commission européenne publiées le 5 août 2020. Elle affiche également un recul de 11,40 €/t par rapport à juin 2019, et s’inscrit comme le niveau le plus bas à cette période de l’année depuis 2017 (voir graphique ci-dessous).

© Commission européenne

Parmi les principaux pays producteurs, le prix du lait s’établit en moyenne à 319,60 €/t en Allemagne (- 3,8 % par rapport à juin 2019), 330 €/t aux Pays-Bas (-7,7 % %), 317,6 €/t en Irlande (-0,6 %) et 346,40 €/t en Italie (-11,4 %). Pour juillet, la Commission européenne anticipe un nouveau recul du prix du lait à 325 €/t.

En France, le prix moyen du lait s’établit à 345,240 €/t en juin 2020, en baisse de 14,20 € par rapport à mai, mais en progression de 6,40 € sur un an. Pour rappel, il s’agit du prix moyen payé aux producteurs, comprenant les laits conventionnels, bio et AOP.

> À lire aussi : Lait de vache, la collecte accuse une nouvelle baisse en mai (17/07/200)

Calme plat sur les marchés des ingrédients

Du côté des ingrédients laitiers, le calme prévaut. Après avoir connu un creux au printemps, puis une remontée à partir de juin, le cours européen de la poudre maigre se stabilise. Il s’établit à 2 070 €/t à la dernière cotation du 9 août 2020, soit un sensible repli de 1 % sur un an.

Après une ascension continue depuis la mi-mai, le prix du beurre se maintient à 3 410 €/t le 9 août 2020. C’est 5 % de moins sur un an. Quant au cours de la poudre grasse, après être restée stable autour de 3 030 €/t au printemps, la dernière cotation s’établit à 2 960 €/t, en baisse de 1 % par rapport à 2019.

S’agissant des fromages, la stabilité est de mise pour les cours du gouda, de l’édam et de l’emmental. Ils affichent respectivement 3 110 et 3 050 et 4810 €/t le 9 août dernier. Si le gouda fait cours égal sur un an, l’emmental progresse de 2 % tandis que l’édam recule de 1 %.

À lire aussi : Produits laitiers, la déconsommation du lait liquide se poursuit (05/08/2020)

Vincent Guyot