Dans une note de conjoncture publiée le 2 octobre 2020, Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, indique qu’en septembre 2020 la « production intensive d’œufs de consommation » augmente de 7,5 % en glissement annuel. « Sur les neufs premiers mois de 2020, elle est estimée à 10,8 milliards d’unités, en progression de 7,1 % par rapport au niveau particulièrement faible de 2019 », précise le service du ministère.

Le prix à la production perd un tiers de sa valeur entre mai et aout

Dans les prochains mois, la production devrait encore progresser. En effet, les organisations professionnelles prévoient que la production de décembre soit en hausse de 7,5 % sur un an. « En 2020, la production progresserait de 7,2 % par rapport aux volumes modérés de 2019 (presque 1 milliard d’œufs de plus) », précise Agreste.

Le prix moyen à la production a continué de régresser en août dernier. Il est inférieur de 6 % à la moyenne quinquennale. Il a perdu un tiers de sa valeur entre mai et août. En effet, la demande est resté faible, car les acheteurs ont hésité « à anticiper les achats de la rentrée de septembre, compte tenu du contexte sanitaire », explique Agreste.

> À lire aussi : Œufs, les effectifs de poules en cage continuent de baisser (07/10/2020)

M.-A. B.