Le Groupe Casino rappelle qu’il « est engagé dans l’amélioration des conditions de vie des poules pondeuses depuis plusieurs années », et qu’il est le premier distributeur à avoir cessé la vente d’œufs issus de poules élevées en cage, via son enseigne Monoprix. Depuis, les enseignes Franprix, Leader Price et Casino « ont pris l’engagement de ne plus vendre d’œufs de poules élevées en cage dans leurs magasins d’ici à trois ans », qu’il s’agisse des marques propres et des marques nationales, et ce dès 2020.

« Préparer au mieux cette transition »

Les délais sont courts pour la filière, mais Casino assure être préparé. « L’expérience avec Monoprix a permis au Groupe de préparer au mieux cette transition dans les meilleures conditions possible pour l’ensemble des parties prenantes, a-t-il répondu à La France Agricole. Les volumes plus importants que représentent l’ensemble des enseignes concernées expliquent pourquoi il faudra trois ans pour assurer cette transition. Certaines marques propres, comme Franprix, ne vendent déjà plus d’œufs de poules élevées en cage. »

Le distributeur affirme que « l’objectif d’évolution des pratiques d’élevage nécessite une transition qui sera menée en étroite collaboration avec les partenaires de la filière avicole », même s’il est aujourd’hui « prématuré d’apporter des éléments complémentaires ».

E.C.