Signé de la main du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, ce nouvel arrêté vient préciser et appuyer les précédentes recommandations annoncées en juin dernier lors du premier épisode caniculaire de l’année.

« Le transport routier d’animaux vertébrés vivants, réalisé entièrement sur le territoire national dans le cadre d’une activité économique, est interdit de 13 à 18 heures » dans les départements placés en vigilance canicule par Météo-France. La Nouvelle-Aquitaine, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté ainsi que le Centre-Val de Loire sont quasi intégralement concernés.

Entré en vigueur ce jour, le texte précise néanmoins que cette interdiction de circulation ne concerne pas « les véhicules équipés de systèmes de climatisation ou d’un double système de ventilation et brumisation permettant de réguler les températures des animaux ou si le transport concerne trois animaux ou moins » ou bien lorsque ce dernier est rendu nécessaire « pour des raisons de santé ou de protection animale ».

Téléchargez l’arrêté du 23 juillet 2019.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

L’offre restreinte permet une bonne tenue des cours

Dans les races à viande, le commerce gagne en fluidité. En réformes laitières, après une semaine dédiée aux moissons, les disponibilités pour les abattoirs accusent une forte baisse alors que la demande reste régulière.
Votre analyse du marché - Ovins

Commerce régulier en brebis

En agneaux, la fermeture des boucheries traditionnelles dans les grandes métropoles induit une demande assez calme. Bien que les circuits de distribution prennent le relais dans les zones de campagne, les conditions climatiques du mois de juillet n’ont pas été très favorables à la consommation de grillades, mise à part dans le sud de la France.