La FNDP, créée par une dizaine de responsables d’associations provenant de toute la France (1), a l’ambition de rassembler l’ensemble de la société autour d’un même thème : la sauvegarde du pastoralisme.

« Il faudra du temps et de la patience pour expliquer le métier d’éleveur à tout le monde. La plupart des gens ne connaissent pas la réalité des élevages qui subissent les attaques de grands prédateurs. Ils n’ont pas conscience de la souffrance des brebis et de la détresse des éleveurs et des bergers », déclare Mélanie Brunet, coprésidente de la FNDP.

Les fondateurs de la Fédération sont déterminés pour que stoppe « le massacre des animaux domestiques par le loup et l’ours, réimplantés de force ». Ils estiment qu’ils menacent l’avenir des élevages mais aussi le maintien du tissu social et économique dans les territoires.

(1) Olivier Maurin, éleveur, Lozère, coprésident de la FNDP, président de l’IGP Elovel,

- Mélanie Brunet, éleveuse, Aveyron, coprésidente de la FNDP et du Cercle 12,

- Olivier Maurin, éleveur, Pyrénées-Atlantiques, vice-président de la FNDP, coprésident de l’Addip,

- Patrice Marie, berger, Drôme, vice-président de la FNDP, président Pâtres des Alpes du Nord et porte-parole national de la Fédération des Bergers de France,

- Bruno Lecomte, éleveur, cinéaste, Vosges, secrétaire de la FNDP, fondateur du collectif L113,

- Yann Souriau, maire de Chichilianne, Isère, représentant les maires de l’Isère pour le dossier loup,

- Elise Dezavelle, cadre de la fonction publique, représentante des ruraux de la Lorraine,

- Annette Jouvent, représentant l’association des Bergers et Eleveurs du Vercors, Drôme, Isère,

- André Baret, maire d’Hures-la-Parade, Lozère, coprésident du Cercle 48,

- François Thibault, éleveur, berger, Ariège, représentant association Pâtre de Haute Montagne,

- Michel Revelin, écrivain, Isère,

- Christian Dumon, Lozère, président honoraire de l’Académie des vétérinaires de France.

- Ericka Jarre, avocate, Bouches-du-Rhône,

- Gérard Landrieu, maire de Prévenchères, Lozère.