Comme chaque année, les banques alimentaires sollicitent la générosité des éleveurs et les appellent à réaliser un don de lait. Ceux-ci ont jusqu’au 15 février 2022 pour manifester leur intention auprès de leur laiterie. L’avantage fiscal correspond à une déduction d’impôt de 60 % de la valeur du don.

Aujourd’hui, les produits laitiers représentent près de 23 % de la distribution du réseau des banques alimentaires, soit plus de 25 000 tonnes par an. Cet acteur constate que le nombre de demandeurs d’aide alimentaire a augmenté de près de 12 % sur le troisième trimestre de 2021 comparativement à la même période de 2020. Il compte donc sur ces dons.

Catherine Yverneau