« Lors de cette intervention, il a été constaté que les conditions de détention étaient incompatibles avec les règles de base en matière de protection et bien-être animale, relate la préfecture seine-et-marnaise. De plus, les animaux n’étaient pas identifiés. »

Contrôles renforcés

Les animaux ont été conduits à la fourrière. Ils seront, selon leur statut sanitaire, soit euthanasiés, soit cédés à une association de protection animale. Un procès-verbal de constatation a été dressé et sera transmis au procureur de la République. Le détenteur encourt plusieurs contraventions allant jusqu’à la cinquième classe.

« En Seine-et-Marne, des contrôles renforcés ont lieu pendant la période de l’Aïd el-Kébir, ajoute la préfecture. Ces contrôles commencent environ un mois avant la date de la fête afin d’assurer une surveillance sanitaire des cheptels ovins et caprins et de s’assurer du respect des règles en matière de protection animale, notamment en cours de transport afin d’éviter des abattages rituels en dehors d’un abattoir agréé. »

V.S.
Votre analyse du marché - Ovins

Bon commerce

Les ventes de viande ovine vont bon train dans les GMS et les boucheries en raison d’une météo favorable aux grillades prévue pour le long week-end de la Pentecôte.