« La listériose a touché environ 2 200 personnes en 2015, entraînant 270 décès, le nombre le plus élevé jamais enregistré dans l’UE (Union européenne), estime les experts. » La proportion de cas chez les personnes âgées de plus de 64 a régulièrement augmenté, de 56 % en 2008 à 64 % en 2015. Elle a presque doublé chez les personnes de plus de 84 ans.

Davantage de listérioses chez les personnes âgées

« Il est inquiétant de continuer à observer une tendance croissante des cas de listeria touchant principalement la population âgée, relève Mike Catchpole de l’ECDC. L’ECDC travaille avec les États membres pour renforcer la surveillance […], car une détection plus précoce des foyers épidémiques peut contribuer à prévenir d’autres cas. »

L’Efsa souligne que « les limites légales de sécurité dans les plats préparés » sont rarement dépassées. « Il est important que les consommateurs respectent les instructions de conservation et les conseils sur la consommation des aliments », insiste Marta Hugas, de l’EFSA.

Campylobactériose et salmonellose sous surveillance

En 2015 toujours, 229 213 cas de campylobactériose ont été signalés. « Cette maladie reste la maladie d’origine alimentaire la plus fréquemment signalée dans l’UE, avec une tendance à la hausse depuis 2008, note les experts. Campylobacter se retrouve principalement chez les poulets et dans la viande de poulet. »

Quant aux cas de salmonellose, leur nombre a légèrement augmenté entre 2014 et 2015 : de 92 007 à 94 625. Cette hausse s’explique en partie due par le renforcement de la surveillance et de meilleures méthodes de diagnostic. « Toutefois, la tendance à long terme est toujours à la baisse et la plupart des États membres ont atteint leurs objectifs de réduction pour Salmonella dans les populations de volailles. »

(1) Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments.

(2) European Center for Disease Prevention and Control.