Cette baisse sur un an de la collecte de lait de vache observée en août 2020, concerne la plupart des bassins, selon la note d’Infos rapides publiée par Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture ce jeudi 15 octobre 2020. La part du lait bio représente 4,4 % de la collecte totale et celle des laits AOP/IGP 16,3 %.

> À lire aussi : Davantage de vaches laitières à l’abattoir (19/09/2020)

Des disparités entre bassins…

Seuls les bassins de production du Grand Est et du Centre échappent à ce repli. Les livraisons progressent de 2,7 % dans le premier, et sont stables dans le second (+ 0,7 %). « Parmi les plus grands bassins laitiers, le recul de la collecte se situe entre - 0,7 % pour le Grand Ouest et - 2,2 % pour le bassin Nord Picardie. Pour les plus petits bassins, la plus forte baisse revient au Sud-Ouest (- 5,9 %). »

En cumul sur les huit premiers mois de l’année, la collecte française de lait de vache reste tout de même supérieure à son niveau de l’an dernier : elle atteint 16 270 millions de litres, soit 0,7 % de plus que l’an dernier. La part du lait bio représente 4,5 % de la collecte totale cumulée et celle des laits AOP/IGP 16,8 %.

… et entre pays de l’Union européenne

Ailleurs dans l’Union européenne à 27, la collecte laitière a progressé de 1,8 % au mois de juillet 2020 par rapport à juillet 2019, d’après Eurostat. « Sur un an, elle augmente légèrement en Allemagne (+ 0,8 %), en Espagne (+ 1,1 %) et aux Pays-Bas (+ 1,1 %). Les hausses sont plus marquées en Pologne (+ 2,2 %) et en Irlande (+ 4 %). À l’inverse, elle recule de 1,4 % en Italie. »

Éric Roussel