« En cumul de janvier à avril, la collecte laitière française progresse cependant de 1,6 % par rapport à l’an passé et atteint 8 407 millions de litres, commente Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides diffusée le 16 juin 2020. » Sur le seul mois d’avril 2020, la part du lait de vache bio représente 4,7 % de la collecte hexagonale et celle du lait AOP/IGP 16,8 %.

Évolution de la collecte française de lait de vache. © Agreste

Surtout dans l’Ouest

« Les principales régions productrices de l’Ouest ont été pénalisées par une sécheresse printanière qui a ralenti la pousse de l’herbe, observe Agreste. Les livraisons ont surtout ralenti dans l’Ouest « à cause d’une sécheresse printanière exceptionnelle », rapporte Agreste. Elles reculent de 2,3 % dans le bassin Grand Ouest et de 0,6 % en Normandie. Elles sont stables en Nord Picardie (–0,1 %) et progressent de 2,5 % dans le bassin Grand Est et de 3,2 % en Auvergne Limousin. Le bassin Sud-Ouest accuse une chute de 3,2 %.

Ailleurs en Europe, « d’après Eurostat, la collecte laitière européenne (Union européenne à 28) de mars 2020 augmente de 0,9 % par rapport à mars 2019. Sur un an, elle est stable en Allemagne (+0,5 %), progresse de 1,9 % en Pologne, de 2,2 % en Irlande, de 3 % aux Pays-Bas et de 7,1 % en Espagne. A l’inverse, elle recule de 2,4 % au Royaume-Uni et de 2,8 % en Italie. »

E.R.