« Avec trente-huit départements en restriction d’eau, la sécheresse a commencé bien avant l’été », observe le Modef, signalant que l’interdiction du broyage a d’ores et déjà été décidée dans la Creuse par le préfet le 14 juin 2019.

Dans sa lettre ouverte, le Modef exige que cet arrêté soit appliqué sur l’ensemble du territoire, sachant que « 74 % des éleveurs ne sont pas autosuffisants en paille ».

Le syndicat estime que « la mobilisation de toutes les ressources disponibles devient capitale pour l’alimentation du bétail » et rappelle que la sous-alimentation du troupeau entraîne des risques, tout comme celui de broyer les pailles qui peut provoquer des incendies.

Un listing en cours de constitution

De son côté la FDSEA de la Haute-Saône a décidé hier de lancer une bourse aux fourrages. « Le déficit hydrique commence à être très inquiétant dans notre département », déclare le syndicat.

L’objectif de cette action est de faciliter la rencontre entre ceux qui proposent du fourrage (foin ou paille…) et ceux qui en cherchent. La FDSEA tiendra donc un fichier et mettra en relation les agriculteurs. C’est la première fois que le syndicat agricole lance ce type d’action. Dès le premier jour, une trentaine d’agriculteurs ont contacté le service syndical de la FDSEA.