La Direction générale de l’alimentation (DGAL) a publié le 20 août 2020 une instruction technique concernant la rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) au bulletin officiel du ministère de l’Agriculture. Ce document actualise la liste des zones ou départements à situation épidémiologiquement favorable permettant un allègement des dépistages de prophylaxies.

« Passer en zone à situation épidémiologiquement favorable entraîne une baisse des charges pour l’éleveur, indique Vincent Potaufeux, le directeur du GDS des Vosges. Le dépistage sur le lait n’a lieu qu’une fois par an et les contrôles annuels sur les bovins non laitiers passent de 100 % à 20 % des animaux de plus de 24 mois. Ce statut n’influe pas sur les mouvements de bovins et les protocoles d’introduction de nouveaux animaux. »

15 départements

Sont donc maintenant reconnus comme départements dont la situation vis-à-vis de l’IBR est épidémiologiquement favorable :

  • Le Calvados ;
  • Les Côtes-d’Armor ;
  • Le Doubs ;
  • La Drôme ;
  • L’Eure-et-Loir ;
  • Le Finistère ;
  • L’Ille-et-Vilaine ;
  • L’Indre ;
  • Le Loir-et-Cher :
  • La Haute-Loire ;
  • Le Loiret ;
  • La Manche ;
  • Le Morbihan ;
  • La Moselle ;
  • Les Vosges.

Sur le chemin de l’éradication

Cette instruction technique modifie la note de service du 24 décembre 2018, prise en application de l’arrêté ministériel du 31 mai 2016, qui a pour objet l’extension au niveau national de la lutte contre cette maladie afin d’obtenir :

  • Son éradication ;
  • La reconnaissance européenne du programme de lutte français ;
  • La convergence avec la gestion sanitaire des maladies réglementées.
Éric Roussel
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Recul de la demande

Les abattoirs ont réduit leur activité notamment sur les races à viande. L’ambiance est calme sur les marchés. Seule la modestie de l’offre permet de maintenir les prix.