« L’Angleterre sortant de l’Union européenne, Tech-Ovin va devenir le premier salon européen de la production ovine », a estimé Michèle Boudouin, présidente de la fédération nationale ovine, le 27 février 2019 lors d’une conférence de presse.

Vingt ans

Les échanges internationaux seront encore plus étoffés pour le vingtième anniversaire du salon avec l’accueil du séminaire final de Sheepnet, le réseau européen d’échanges réunissant sept pays producteurs de moutons (Irlande, Italie, Roumanie, Espagne, Royaume-Uni, Turquie et France).

« Pour autant le renouvellement des générations reste toujours le thème phare de Tech-Ovin, indique Claude Souchaud. Sur le pôle avenir, des échanges entre cédants et repreneurs potentiels sont toujours au programme. Il faut aussi trouver de nouveaux modèles pour faciliter l’installation des jeunes et leur accompagnement. »

« Vente aux enchères »

Les innovations seront à l’honneur avec le concours du berger futé. « Nous innoverons également avec la première vente aux enchères de chiens dressés pour le travail au troupeau, et un concours de découpe de viande d’agneaux », précise Claude Souchaud. Autre nouveauté, la création d’un pôle Prédation.

Les exposants de matériel d’élevage continuent de confirmer leur présence et une partie d’entre eux sera axée sur les nouvelles technologies (matériel connecté). Plus de 50 mini-conférences de 20 minutes sont au programme des deux jours.

M.-F. Malterre