Les lauréats des Innov’Space 2021 (première partie)
/
  • L’entreprise bretonne Biomin reçoit une étoile pour son additif FUMzyne Silage qui se pulvérise sur le maïs (plante entière ou grain humide) au moment de la récolte ou lors du remplissage de silo. Cet additif lutte contre les fumonisines, des mycotoxines qui nuisent à la qualité du fourrage. Il peut être utilisé pour tous les types de ruminants, et également pour les porcs.

  • Dussau Distribution reçoit une distinction pour DistriMod, son distributeur automatique de concentrés pour les élevages de caprins et d’ovins. L’outil peut s’utiliser seul ou être ajouté sur le robot de paillage Sentinel fabriqué par la même entreprise.

  • Gènes Diffusion reçoit « 2 étoiles » pour son programme GHP (génétique de haute performance). Celui-ci s’adresse aux éleveurs de prim’holsteins et vise à déterminer pour chaque taureau de la race des index génétiques précis, adaptés à l’environnement de chaque élevage. Il se base sur des analyses de microbiote intestinal des animaux de l’exploitation et un contrôle des performances. Une intelligence artificielle personnalise les index et offre des conseils d’accouplements individualisés.

  • L’entreprise allemande Holm & Laure Gmbh & Co. KG reçoit un prix pour le Brix-TS. Il s’agit d’un capteur Brix (basé sur la réfraction de la lumière) qui est intégré dans le bol mixeur du Dal CalfExpert. Il détermine en continu la matière sèche du lait fraîchement mélangé, destiné aux veaux, et le contrôle Calf Expert peut corriger en temps réel la concentration du lait.

  • L’Idele (Institut de l’élevage) est récompensé pour son programme Shelt-Air. Celui-ci est disponible en quelques clics via un smartphone ou un navigateur web et guide un éleveur pour la ventilation des bâtiments d’élevage de ruminants ou de chevaux. Lors d’un projet de construction ou de rénovation, il suffit d’indiquer à Shelt-Air la situation du bâtiment, le nombre et le type d’animaux, le volume du bâtiment et les périodes auxquelles il sera occupé. L’outil numérique conseillera alors les solutions techniques et les tailles d’ouverture optimales pour assurer la meilleure ventilation naturelle possible. Plusieurs versions existent, dont une gratuite.

  • L’entreprise I-Tek est lauréate d’un Innov’Space pour son râtelier à foin coulissant pour chevaux Haytek. Il assure un accès au foin en continu et limite le gaspillage. Il a été conçu pour que les conditions soient optimales pour l’animal en matière de bien-être et de confort, mais aussi pour faciliter le travail quotidien de l’éleveur.

  • L’entreprise néerlandaise Joz décroche un Innov’Space pour son robot à lisier bovin Barn-E. Celui-ci a été pensé pour les sols en béton. L’engin est silencieux et travaille en autonomie totale. Le lisier n’est pas raclé, mais collecté et stocké dans un conteneur au moyen d’un chargeur rotatif.

  • Krone est récompensé pour la EasyCut F 400 CV Fold. C’est la plus large faucheuse frontale à conditionneur du marché, avec une largeur de 4,04 m. Le passage en mode route se fait depuis la cabine, en quelques secondes, et réduit le gabarit à 3 m.

  • Le leader néerlandais du marché du robot de traite Lely est récompensé pour son OTB (optimisation du temps de brossage). Lorsqu’une vache a déjà effectué des traites bimodales (avec un retard de l’éjection du lait), la stimulation des trayons lors du brossage est modifiée suivant des paramètres prédéfinis. L’objectif est de limiter au maximum ce phénomène qui nuit à la santé du trayon.

  • C’est une double étoile pour l’Opticool de Serap Industries. L’entreprise mayennaise propose un groupe frigorifique de nouvelle génération pour limiter la consommation d’électricité des tanks à lait. Associé au prérefroidissement du lait, ce dispositif réduit de 60 à 80 % la consommation électrique liée au refroidissement du tank et à la production d’eau chaude sanitaire. Son fluide frigorigène de dernière génération présente un bilan environnemental meilleur que ceux préexistants, et réduit ainsi l’impact carbone du secteur.

  • Le robot d’alimentation Feedr offre une récompense au néerlandais Sieplo. Il peut effectuer cinq ou dix distributions par jour et ainsi assurer l’alimentation d’un grand nombre d’animaux. D’après le constructeur, un seul robot peut nourrir environ 200 vaches laitières, 2 000 taureaux ou veaux, ou encore 2 000 chèvres ou brebis de manière autonome.

  • Umotest Coopex Montbéliarde reçoit un Innov’Space pour l’outil de phénotypage et d’évaluation génétique de l’efficience alimentaire digeR. Celui-ci s’appuie sur les analyses du profil en acide gras du lait. L’intérêt est d’obtenir des indicateurs de l’efficience du rumen par vache et par lactation, afin de raisonner le renouvellement du troupeau laitier en prenant en compte l’efficience alimentaire de chaque animal.

  • L’entreprise allemande Urban reçoit un prix pour son Kit Hygiène UV-C. Il s’agit d’une unité de désinfection automatique des tétines pour la distribution automatique du lait. Elle repose sur une technologie de rayonnement ultraviolet UV-C pour tuer les microbes.

  • L’entreprise française Vermot, basée dans le Doubs est également récompensée. Elle reçoit un Innov’Space pour sa technique de rainurage des dalles bétonnées par des disques diamant. La surface du béton n’est pas dégradée. Les rainures sont espacées de 27 mm, larges de 12 mm et profondes de 4 à 5 mm. Les angles nets obtenus favorisent un meilleur appui des sabots au sol. Cette technique est autant utilisée sur des bâtiments destinés à l’élevage bovin que porcin.

  • La dernière innovation de cette première série de lauréats est le robot Active Cleaner. La distinction « 2 étoiles » a été accordée par le jury à ce ramasseur autonome de crottins. L’engin peut se déplacer sur tous types de sol et franchir des pentes jusqu’à 15 %. Le robot est rapidement accepté par les chevaux et un seul exemplaire peut couvrir une surface allant jusqu’à 1 500 m².

Cette année, 108 dossiers ont été déposés auprès des organisateurs du Space et soumis à un jury pluridisciplinaire. Sur les 35 lauréats dévoilés ce lundi 12 juillet 2021, 28 ont obtenu la distinction « 1 étoile » et 7 la distinction « 2 étoiles ».

Les lauréats de mentions spéciales seront présentés lors de la remise des trophées le mardi 14 septembre, jour de l’ouverture du salon. Ce sera aussi l’occasion de remettre leurs prix aux gagnants de l’édition de 2020 du concours, cette année ayant été privée de salon à cause du Covid.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les réformes laitières restent demandées

Le recul de l’offre engendré par les congés d’été dans certaines structures commerciales, et les moissons qui accaparent les éleveurs, risquent d’entraîner un déficit important des volumes la semaine prochaine. Il pourrait être particulièrement marqué dans le grand Ouest, principale zone de production laitière.
Votre analyse du marché - Ovins

Commerce régulier dans les agneaux

Les volumes présentés sur les marchés baissent cette semaine. La demande est moins soutenue, après l’Aïd-el-Kébir. Les circuits commerciaux repartent vers la vente dans les GMS. Les morceaux à griller sont en première ligne. L’écoulement est assez régulier.