« Le Space reste mobilisé à vos côtés », tel est le leitmotiv de l’équipe organisatrice du salon, en dépit de son annulation annoncée le 5 mai dernier. « Nous avons changé de logiciel, car nous évoluons dans un cadre inédit, rapporte Marcel Denieul, président du Space, ce mercredi 15 juillet 2020 lors d’une conférence de presse. Dans notre salon, nous faisons la promotion des innovations. À nous de montrer l’exemple. »

Pour ce faire, l’organisation mise notamment sur le renforcement de son application mobile. « Elle permettra de prendre des rendez-vous professionnels (b-to-b) du 15 au 30 septembre », explique Anne Marie Quéméner, directrice du Space. Sur le site internet du salon, des podcasts seront proposés dès cet été. « Nous sommes le premier salon agricole à lancer sa radio », se félicite-t-elle. Le plateau « Space TV », en partenariat avec Web-agri, sera également diffusé en ligne et en direct.

Les Innov’Space maintenus

Cette année, l’opération Innov’Space, qui récompense les innovations réalisées dans le secteur des productions animales, aura bien lieu. « De nombreux besoins se sont exprimés de la part des exposants, souligne Anne-Marie Quéméner, directrice du Space. La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 17 juillet 2020, pour une remise des trophées aux exposants lauréats envisagée le 15 septembre ».

Par ailleurs, le concours fête ses 25 ans en 2020. « Pour l’occasion, une liste du top 100 des innovations présentées depuis 1995 sera proposée en ligne, poursuit la directrice du Space. Une sélection des innovations les plus marquantes pour chacune des filières (bovine, avicole, porcine, agromachinisme et alimentation) sera proposée par le jury ».

Vente aux enchères derrière l’écran

Les concours bovins, habituellement très appréciés du public, se transformeront cette année en « vitrine en ligne ». Les races à l’honneur sont la normande et la blonde d’Aquitaine. La vente aux enchères « Génomic Elite » sera entièrement digitale et se tiendra du 10 au 16 septembre. « Le catalogue en ligne proposera une quinzaine de génisses et des embryons », précise Anne-Marie Quéméner.

Quant aux habituelles conférences, elles seront également proposées sur internet. « Nous en programmons une centaine habituellement, indique la directrice du Space. Pour le moment, une quarantaine de conférences est déjà prévue. Les instituts techniques — l’Itavi, l’Ifip et l’Idele notamment — ont tous maintenu leurs interventions. »

V. Gu.