« Nous refusons le plan de sauvegarde de l’emploi, tel qu’il nous est proposé avec une indemnité de licenciement de seulement 350 € par année d’ancienneté », s’insurge Christophe Brocard, l’un des 81 salariés concernés.

Plusieurs manifestations déjà à Épinal

« Personne ne veut nous entendre », se désolent les salariés venus en bus ce matin et après plusieurs manifestations devant la préfecture d’Épinal depuis le 25 janvier, date à laquelle ils ont appris la fermeture de leur site.

En proie à des difficultés économiques, Elivia, filiale de la coopérative Terrena et numéro 2 du secteur de la viande bovine en France, a décidé de fermer deux usines de découpe et transformation : le site d’Éloyes dans les Vosges et celui du Mans dans la Sarthe.

M.-F. Malterre