Plus de dix mille dindes vont être abattues dans un élevage au Royaume-Uni en raison d’un foyer de grippe aviaire détecté à Northallerton dans le Yorkshire du Nord, dans le nord de l’Angleterre, a annoncé dimanche 29 novembre 2020 le gouvernement britannique. Les 10 500 dindes de l’exploitation seront abattues pour lutter contre la propagation de l’épidémie et une zone de contrôle de trois à dix kilomètres a été mise en place autour de l’exploitation.

Empêcher la propagation du virus

Selon la vétérinaire en chef du Royaume-Uni, Christine Middlemiss, des mesures immédiates ont été prises pour empêcher la propagation de l’épidémie dès que le foyer a été détecté la veille. Dans son communiqué, le gouvernement britannique insiste sur l’absence de risque de transmission à l’Homme de cette souche. La consommation de volailles et d’œufs n’est pas déconseillée.

Plusieurs foyers ont été détectés ce mois-ci dans plusieurs régions du Royaume-Uni. Après l’apparition de foyers en Russie et au Kazakhstan cet été, l’épizootie a progressé récemment vers l’Europe de l’Ouest, où les niveaux d’alerte ont été relevés. Les Pays-Bas, l’Irlande, le Danemark et la Belgique sont notamment touchés par le virus, propagé par les oiseaux migrateurs. La maladie a fait son apparition en France, en Haute-Corse avant d’être également détectée dans les Yvelines.

Éric Young, avec l’AFP