Retour sur les machines insolites de 2019
/
  • Au milieu des arracheuses de betteraves et de pommes de terre, Ploeger a présenté cette machine de récolte des framboises.

  • Un des pulvérisateurs les plus chers d’Agritechnica : le Highlander de Damman. L’engin est conçu pour traiter les cultures hautes avec une garde au sol élevée et des roues entièrement carénées.

  • L’italien Worky-Quad simplifie la manutention avec ce chargeur automoteur électrique destiné à remplacer la fourche et la brouette.

  • Exposer une charrue italienne, conçue pour labourer à un mètre de profondeur, c’est avoir la garantie de faire sensation sur un salon. Attention, il faut de la puissance devant.

  • Le turc Minos Agri propose une fraise conçue pour travailler entre les rangs.

  • Pour ceux qui veulent distribuer le fourrage à la main : cette presse à miniballes rondes.

  • Cet automoteur russe tient plus du buggy conçu pour évoluer sur Mars que du pulvérisateur.

  • Le tracteur JCB capable de rouler à 247,47 km/h (record homologué) n’a plus grand-chose d’un vrai Fastrac.

  • On change de dimension avec cette herse-étrille conçue pour être tirée à la main.

  • Deux stabulations, deux ambiances : la mélangeuse au premier plan ne propose même pas un dixième de la capacité de sa grande sœur.

  • L’italien MultiOne a adapté des chenilles sur son valet de ferme pour les applications forestières.

  • Cette remorque espagnole est conçue pour distribuer du fourrage aux troupeaux menés en extensif en réalisant des cordons sur les pâtures. L’objectif est de supprimer la compétition entre bovins provoquée par l’utilisation d’un râtelier.

  • Les salades sont ramassées d’un côté de la machine et ressortent conditionnées de l’autre : c’est l’innovation de Hortech primée au palmarès d’Agritechnica.

  • Le spécialiste des tracteurs de montagne Aebi a développé ce véhicule à chenilles pour faciliter les interventions des agriculteurs handicapés ou âgés.

  • Pour la manutention en conditions difficiles : un transpalette sur chenilles.

  • Impossible de ne pas vider le chargement de cette remorque Krampe. Avec son dispositif 3 en 1, elle propose de vider son contenu par bennage, avec un fond poussant et vibrant.

  • Cet impressionnant pare-chocs avant TerraCare abrite une réserve d’air pour le télégonflage.

  • Un Agrotron à cabine inversée et surélevée, c’est le travail de Paul, une entreprise spécialisée dans la customisation.

  • Cette étonnante arracheuse présente chez Grimme est destinée à la récolte des patates douces.

  • Des couleurs peu habituelles pour une machine agricole et la garantie de ne pas passer inaperçu.

  • Le iTarra est un porteur électrique autonome développé par une entreprise irlandaise. Il est destiné à animer des outils électriques...

  • … comme cette mélangeuse Keenan conçue spécialement pour ce robot.

  • Chez Pöttinger, la fenaison devient un sport de glisse. Sur son andaineur, le constructeur autrichien remplace les roues de jauge par un ski en plastique.

  • John Deere s’intéresse à la robotisation avec cette solution pour la pulvérisation dont la principale caractéristique est sa capacité à être autonome sur la préparation de la bouillie. L’agriculteur n’a plus à intervenir lors de cette phase à haut risque de contamination.

  • Quelques constructeurs cherchent encore à innover dans le domaine de l’ensileuse portée et traînée, comme ici Ehlo.

  • John Deere se lance dans le rangement avec cette solution pour stocker correctement une flotte de drones.

Par G. Baron, L. Coassin, C. Le Gall et P. Peeters